TUTORIEL – Employer les bonnes polices de caractère

Les logiciels informatiques, ainsi que les sites spécialisés, nous donnent accès aujourd’hui à une multitude de polices de caractères, rendant la composition typographique « accessible » à tous, mais multipliant par la même occasion les rendus indigestes, les mélanges hasardeux…

La composition typographique est un métier, voire un art, avec ses codes, ses règles, et même ses stars… Nous vous proposons ici quelques conseils simples pour éviter la crise de foie visuelle…

• Si vous ne maitrisez pas l’amalgame des polices, ne prenez pas de risques. La simplicité est très tendance aujourd’hui, et mieux vaut partir sur un choix de police plutôt sobre. Aussi nous vous conseillerons dans un premier temps les polices dites « baton », telles que Helvetica (la version condensed* est un indémodable), Futura (un peu moins employé de nos jours, mais sa rondeur revient à la mode), Avant-Garde ou Din.

La règle de 3 : A l’instar de la mode vestimentaire où l’on dit qu’il ne faut pas dépasser trois couleurs dans une même tenue, nous vous conseillerons de ne pas utiliser plus de 3 polices de caractères dans un même visuel. A moins bien sûr que ce ne soit un effet voulu, par exemple pour donner un effet vintage où les publicitaires de l’époque adoraient le mélange de typos… Pour un mélange harmonieux, utilisez une police baton et une police plus originale, et vous pouvez rajouter une troisième police comme une scripte, pour mettre en avant un court message. Enfin, évitez le mélange de deux polices baton.

Adapter la police à votre message (époque, contenu…). C’est le plus évident mais pas le plus facile. Par exemple, si votre message a un caractère historique, vous pouvez le situer dans le temps en utilisant une police adaptée. En effet, à chaque époque de l’histoire correspond des caractères. Antiquité, Moyen Age, Renaissance, Révolution…

De la même manière, si votre contenu indique une origine géographique (par exemple une affiche pour un spectacle de danse orientale), vous pouvez adapter votre police avec une typo au dessin inspiré du pays.

Vous pouvez également faire le choix de n’utiliser qu’une seule police. Cela ne nuira en rien au message que vous voulez véhiculer, bien au contraire. Vous veillerez à ce moment-là à jouer avec les graisses, les italiques et les capitales, ainsi que les interlettrages et les étroitisations*, afin de mettre en avant les éléments essentiels de votre message.

* On dit d’une police qu’elle est condensée lorsqu’elle est étroitisée. Il vaut mieux charger dans votre logiciel la police en version « condensed », que de l’étroitiser manuellement dans votre logiciel de mise en page, qui se contentera de déformer la lettre, alors que la lettre de la police condensée est redessinée, d’où une plus grande lisibilité et un aspect visuel plus élégant.